LOSC, la ch'tite étoile du Nord - Pas de Calais
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
PROS - Opinion
Écrit par Hot Dogue   
Mardi 2 Août 2011

56 ans que les supporters lillois attendaient un titre... un demi siècle, une éternité. En un an, le LOSC leur en a offert deux. Une saison de bonheur pour tous ses amoureux qui ont vu des dogues priapiques avancer d'un pas assuré vers des ambitions qu'on ne leur connaissait pas.

Une coupe de France, un championnat, la confirmation d'un public, un modèle de jeu reconnu tel une marque déposée et, ce n'est pas le moindre exploit, la reconnaissance des médias traditionnellement envoutés par l'axe "Paris-Lyon-Marseille": le parcours des dogues frise la perfection. Maintenant, la France entière sait que quand les chtimis y montent à Paris, y braient deux fois auchi : eune première quant y font eune baisse à ch'te coupe et l'deuxième quand y virent qui sont champions eu'd ligue 1. Y braient mais ch'est pas grave, ch'est que des larmes eud'joie.

L'exploit est d'autant plus retentissant, notamment dans la région, qu'il s'accomplit à l'occasion d'un remarquable, et remarqué, passage de témoin avec le voisin artésien. Une chute annoncée pour les sang et or, champions du siècle dernier. Des lensois condamnés au purgatoire de la Ligue 2 tandis que les loscistes tant honnis, et finalement tant craints, atteignaient des sommets inégalés, réalisant dans une frénésie médiatique les prédictions d'un devin finalement daltonien. L'étoile du Nord - Pas de Calais, ce grand club qui devait s'installer en cinq ans au firmament du football français existe bien. Elle fait briller de mille feux ses couleurs rouges et blanches dans le ciel sans nuage du Grand Stade de Lezennes.  

Mise à jour le Mardi 2 Août 2011
 

Liens commerciaux